Le programme fonctionel :

L’établissement du programme est du ressort du maître d’ouvrage, qui définit dans un cahier des charges l’ensemble des caractéristiques qu’il attend du futur bâtiment :

– la liste des locaux et de leurs surfaces,

– les principes d’organisation à l’intérieur des services et des services entre eux,

– les caractéristiques des locaux : éclairement, charge d’exploitation, performances des surfaces (sol, murs, plafond), mobilier fixe ou mobile,

– les exigences particulières en matière d’énergie, de qualité environnementale;

– les réglementations spécifiques applicables au type d’activité : bonnes pratiques hospitalières, recommandations DRASS, ARH, normes….

Le programme est  le document de base qui permettra au maître d’œuvre de définir le projet architectural. Il est d’ordre contractuel

Attention : article Hopihub à modifier :

DESCRIPTIF DU DEROULEMENT D’UN PROJET HOSPITALIER PRIVE : LA PROGRAMMATION

Réaliser dans de bonnes conditions de qualité, un projet hospitalier qui respecte les budgets et les délais n’est pas une utopie. Mais cette démarche nécessite une réelle expérience hospitalière et technique. La méthodologie est importante, elle permet aux compétences réunies autour d’un projet de travailler efficacement. A l’inverse, un projet mal géré débouchera sur des surcoûts et des malfaçons, quelles que soient les compétences des intervenants.

Aussi élémentaire que cela puisse paraître, les principales étapes d’un projet doivent être rappelées :

1/ LA DEFINITION DU PROJET ET DE SES OBJECTIFS

– Etudier les besoins, faire une analyse du marché
– Définir les activités médicales du projet
– Définir ses objectifs dans le temps
– Définir sa philosophie, son niveau d’exigence
– Définir son positionnement dans le tissu médical local ou national
– Définir les moyens associés à cette politique
– Définir un consensus entre les actionnaires du projet
– Désigner un actionnaire ou une cellule responsable du projet

2/ LA PROGRAMMATION

– Permet de définir les bases fonctionnelles et techniques du projet
– Permet de définir les bases budgétaires du projet
– Permet de remettre à une équipe de maîtrise d’œuvre, architecte et BET, un document de référence qui définit les grandes options du projet et les principes qui devront toujours être respectés.

Elle comporte deux phases principales :

Programme préliminaire

Cette mission consiste :

– A préciser les bases médicales, hôtelières et logistiques du projet pour en cerner les besoins fonctionnels et techniques.
– A présenter une synthèse de ces entretiens mettant en évidence les besoins et les attentes, pour parvenir à une base conceptuelle de départ qui soit cohérente.
– A partir de ces éléments, réaliser un programme préliminaire. C’est à dire à traduire les besoins organisationnels et techniques, exprimés :

• En tableaux de surfaces
• En schémas représentant les circuits généraux, les principes fonctionnels
• En schémas représentant les circuits au sein de chaque unité
• En schémas représentant chaque local de chaque secteur, proportionnellement à la surface exacte définie au programme.

– A intégrer les contraintes définies par le terrain et les règles dictées par l’aménageur du secteur où est situé le projet.
– A présenter cette phase du projet à la Direction et à l’adapter jusqu’à validation.

Programme technique détaillé (PTD)

Sur la base du programme préliminaire validé, la suite de la démarche consiste à réaliser le PTD, c’est à dire :

• Définir les bases techniques du projet :
• Définir les bases normatives et les règles spécifiquement hospitalières à intégrer dans la conception des locaux et des réseaux concernant :
• Définir la taille et les caractéristiques des équipements lourds.
• Définir les sujétions techniques particulières correspondant aux équipements lourds tels que puissance électrique, charge au sol ou au plafond, alimentation en eau traitée.
• Rassembler toutes ces informations dans un document descriptif détaillé

Cette phase est essentielle dans la conception fonctionnelle et technique de l’établissement. Elle servira de référence à toutes les phases d’évolution du projet.

Ce document est établi sur la base des règlementations locales, associées aux règlementations ou normes internationales que le maître d’ouvrage a choisi de respecter, sachant qu’elles peuvent être sensiblement différentes d’une culture à une autre. Le programmiste doit impérativement assurer à ce niveau un devoir de conseil qui permet au décideur de répartir ses investissements en fonction d’une information objective sur les conséquences de ses choix.
Dans tous les cas, le programme doit répondre :

• Aux contraintes de gestion des risques hospitaliers,
• Aux besoins fondamentaux du patient
• Aux besoins de confort des utilisateurs
• Aux normes en vigueur localement et au système retenu en complément
• Aux contraintes de gestion financière, l’objectif étant de concevoir et de réaliser des ensembles qualitatifs au meilleur coût, tant en ce qui concerne les investissements que les frais de fonctionnement.